france.tv
Accueil France 3
Plus belle la vie le site officiel

Fournier : un pervers narcissique typique

Plus les jours passent, plus Fournier dévoile son vrai visage. Blanche n'y voit que du feu, et pourtant elle a bel et bien affaire à un dangereux pervers narcissique. Un personnage au profil psychologique très complexe dont elle aurait tout intérêt à se prémunir. Mais qu'est ce qui définit un pervers narcissique ? Comment le reconnaître ?

Il a toujours raison

Les pervers narcissiques ne se remettent jamais en question. Peu importent les circonstances, ils se considèrent toujours comme des victimes et parviennent à en convaincre les autres. S'ils sont en colère ou mal dans leur peau, c'est toujours de la faute des autres. Ils ont toujours des milliards de choses à reprocher à leurs victimes pour cacher leurs faiblesses et les rendent responsable de son malheur. Ainsi, Fournier a reproché à Blanche d'aggraver son état en prenant la défense de Jonas ou en ne prenant pas le petit-déjeuner avec lui. Les pervers narcissiques culpabilisent leur victime pour mieux les manipuler.

Il rabaisse ses victimes

Le pervers prend un malin plaisir à rabaisser ses victimes en proférant des remarques insidieuses. Il éprouve de la jouissance à détruire autrui. Le pervers narcissique dupe les gens qui l'entourent par sa personnalité ambivalente : en public, il se montre jovial et charmant et, dans le privé, il se transforme en véritable monstre.

Il a besoin d'être admiré

Le comportement odieux que le pervers narcissique adopte avec ses proches s'explique en partie par son besoin chronique d'être adulé. Une quête excessive de reconnaissance et d'empathie qui le pousse à dévaloriser son prochain pour prouver sa supériorité.

Il culpabilise ses proies

Le seul moyen de ferrer ses victimes est de susciter la culpabilité en eux. À plusieurs reprises, Michel Fournier a fait croire à Blanche qu'elle manquait de tact et d'empathie. Le philosophe sort de ses gonds lorsque sa compagne ose prendre la défense de Jonas et n'hésite pas à lui répéter que ce comportement est inadmissible. La mère de Johanna Marci culpabilise et s'enlise dans une forme de dépendance.

Il isole ses victimes

Pour mieux les contrôler, le pervers fait le vide autour de ses victimes. L'objectif étant de rendre ses proies encore plus vulnérables qu'elles ne sont, de manière à exercer pleinement son emprise sur elles. Une fois encore, c'est précisément c'est qu'est en train de faire l'intellectuel Fournier avec Blanche. Après lui avoir demandé de se rebeller face à sa fille Johanna, Blanche s'éloigne progressivement de tous ses proches.

Un combat perdu d'avance

La volonté est grande de vouloir changer la personne. Mais force est de constater qu'un pervers narcissique ne se remet jamais en question et qu'un changement n'est pas possible. Le seul moyen de s'extraire des griffes du pervers est de prendre ses distances et de le fuir !